MKAF

Dieu, le Tout-Puissant, désire que vous deveniez une Jama‘at qui offrira l’exemple de la droiture et de la véracité au monde entier.

Dans son sermon du 30 décembre 2016, Sa Sainteté le Calife souligné l’importance de l’auto-analyse et l a mentionné quelques extraits des paroles de Messie Promis (a.s)
 

Il ajoute que Le Messie Promis (a.s) déclare:

« Où qu’ils soient, que les membres de ma Jama‘at écoutent ceci avec attention. Le but pour lequel ils se sont joints à ce Mouvement et ont établi la relation mutuelle d’un précepteur spirituel à son disciple avec moi, est qu’ils doivent atteindre un haut niveau dans la bonne conduite, la droiture et la Taqwa. Aucune mauvaise action, aucune méchanceté ou aucune mauvaise conduite ne doit les approcher. Ils doivent observer leurs cinq prières quotidiennes régulièrement en congrégation, ne doivent pas mentir et ne doivent pas blesser quiconque par leur langue. Ils ne doivent être coupables d’aucun vice et ne doivent même laisser aucune pensée de méchanceté, de mal, de troubles ou d’intrigue leur effleurer esprit.

Ils se doivent d’éviter tout type de péchés, d’offenses, d’actes indésirables, de passions et de comportements indignes. Ils doivent devenir purs de cœur et des serviteurs humbles de Dieu, le Tout-Puissant, et aucun germe empoisonné ne doit grandir en leur sein […] La sympathie pour l’humanité doit être leur principe. Ils doivent ressentir la crainte de Dieu, le Tout-Puissant. Ils doivent protéger leur langue, leurs mains et leurs pensées de toutes sortes d’impuretés, de désordres et de malhonnêtetés. Ils doivent se joindre, sans faute, aux cinq prières quotidiennes. Ils ne doivent s’adonner à aucun type de mal, de transgression, de fraude, de corruption, d’usurpation ou de partialité. Ils ne doivent pas rester en mauvaise compagnie. S’il est prouvé que quelqu’un fréquente celui qui n’obéit pas aux commandements de Dieu ou est négligent des droits des gens, qu’il est cruel et méchant, qu’il a une mauvaise conduite et que, sans raison aucune, insulte et calomnie celui à qui vous avez prêté allégeance et ment à son propos, cherchant à décevoir les serviteurs de Dieu, le Tout-puissant, il sera, en ce cas, de leur devoir de repousser ce mal et de rester éloigné d’un individu aussi dangereux. »

Le calife explique « A savoir, il faut éviter la compagnie de toute personne qui conspue le Messie Promis (a.s.). Il ne faut point se lier d’amitié avec lui, car ceci est très dangereux. Cela ne signifie point qu’il ne faut pas faire le Tabligh. Il faudra prêcher le message aux non-ahmadis mais éviter les hypocrites, ceux qui profèrent des grossièretés et qui persistent à insulter le Messie Promis (a.s.) ou qui critiquent la djama’at. Ceux qui sont de nature respectable nous écoutent quant à eux. »

Le Messie Promis (a.s.) ajoute: « Ils ne doivent pas vouloir du mal aux suivants d’aucune religion ou des membres d’aucune tribu ou d’aucun groupe. Veillez au bien-être de tous et prenez garde qu’aucune personne malveillante ou vicieuse, ou qui soit corrompue ou de mauvaise conduite, ne soit jamais en votre compagnie ou réside parmi vous car celui-là pourra à tout moment vous faire trébucher. Ce sont les pratiques et les conditions auxquelles j’exhorte ma Jama‘at depuis le début et il est du devoir de chaque membre de les respecter. Vous ne devez pas vous complaire dans l’impureté, la raillerie ou la dérision dans vos réunions. Marchez sur terre avec des cœurs bons, des tempéraments et des pensées purs. Tout mal ne vaut pas toujours d’être combattu, donc cultivez l’habitude de pardonner et de passer sur les défauts d’autrui, et d’agir avec constance et humilité.

Agissez avec constance et humilité. N’attaquez personne et maîtrisez à fond vos passions. Si vous participez à une discussion ou à un échange de points de vue sur la religion, exprimez-vous avec gentillesse et soyez courtois. Si quelqu’un se comporte de façon incorrecte envers vous, retirez-vous de sa compagnie avec une salutation de paix. Si vous êtes persécutés ou dénigrés, soyez prudents de ne pas leur rendre la pareille, car au cas contraire vous serez placés dans la même catégorie que vos opposants.

Dieu, le Tout-Puissant, désire que vous deveniez une Jama‘at qui offrira l’exemple de la droiture et de la véracité au monde entier. Dépêchez-vous d’exclure de votre compagnie toute personne qui est un exemple du mal, de la méchanceté, de la provocation et du mauvais comportement. Celui qui ne peut pas demeurer parmi nous humblement, dans la bonté et la piété, en se servant de mots gentils et en faisant preuve de bonne conduite, doit nous quitter sur-le-champ, car Dieu ne désire pas qu’un tel individu réside parmi nous. Il connaîtra une fin misérable car il n’a pas voulu adopter la voie de la droiture. Donc, soyez vigilants et bons, soyez doux et vertueux. Vous serez reconnus par votre présence régulière à l’heure des prières et par vos hautes qualités morales. Celui qui a la graine du mal ancrée en lui ne pourra pas se conformer à cette exhortation. Que vos cœurs soient exempts de toute intrigue, vos mains de toute cruauté, vos yeux de toute impureté !

Que réside en votre for intérieur rien d’autre que la droiture et la compassion pour l’humanité. J’espère que mes amis qui partagent ma compagnie à Qadian servent de grands exemples en usant de toutes leurs aptitudes. Je ne désire point qu’il y ait au sein de cette djama’at, un individu à la condition douteuse, dont la conduite soit condamnable, dont le caractère soit corrompue ou qu’il soit impur.

Si nous entendons des doléances à propos de quiconque, notamment qu’il délaisse sciemment les obligations divines, ou qu’il partage la compagnie de ceux qui s’adonnent à la dérision ou aux railleries ou la compagnie de ceux qui ont une mauvaise conduite, en ce cas, il nous sera nécessaire d’en débarrasser notre djama’at sur-le-champ. »

Le Messie Promis (a.s.) ajoute : « Dans un champ préparé et cultivé au prix de grands efforts poussent aussi de mauvaises herbes : celles-là méritent d’être arrachées et brûlées. La loi de la nature est ainsi faite et notre djama’at n’en est point exemptée. Je sais qu’Allah a fait que le cœur de ceux qui ont accepté sincèrement ma djama’at déteste naturellement le mal et aime la vertu. J’ai l’espoir qu’ils serviront de bons exemples pour les autres. »

Le Calife Ajoute: « Qu’Allah fasse que nous puissions mener notre vie en ayant à l’esprit ces conseils et cet avertissement ; que nous puissions respecter notre serment d’allégeance. Que nos vies soient consacrées à la quête du plaisir divin et que nous les menions en accord aux souhaits du Messie Promis (a.s.) et que nous servions de bons exemples pour les autres.

Qu’Allah l’Exalté couvre nos manquements, qu’Il nous récompense, qu’Il nous fasse voir les succès destinés à la djama’at du Messie Promis (a.s.).

Que la nouvelle année soit porteuse de bénédictions, que les complots sans cesse grandissants de l’ennemi soient réduits à néant. »

(sermon du 30 Décembre 2016)