MKAF

Il est démontré qu’après trois années, le corps humain est dissous et un nouveau corps apparaît. C’est un fait familier qu’une personne devienne très faible après une maladie si bien qu’elle devient comme un simple squelette. Au fur et à mesure qu’elle se rétablit de sa maladie, son corps se met à se reconstruit graduellement.  Ainsi à tout moment les particules du corps humain sont dissoutes et remplacées par de nouvelles particules.  

 Donc à chaque fois le corps humain subit la mort et une nouvelle vie lui est donnée. De même, l’âme meurt à chaque fois et elle est revivifiée. La seule différence se trouve au niveau des transformations du corps qui sont manifestes et visibles. Quant à l’âme ses transformations sont cachées ou invisibles et interminables et continuent même dans l’au-delà. Le Saint Coran indique que les transformations de l’âme sont illimitées et continueront même dans l’au-delà. Elles seront indicatives de progrès.

Et les âmes connaîtront une croissance continue. Chaque condition qui succède à l’autre sera davantage meilleure que la précédente au point qu’il semblerait que la condition précédente est morte.

( Chasma-é-Marifat,Ruhani-Khazain, vol 23 page 167-168 )