MKAF

Le Messie Promis (a.s.) explique que l’on ne peut suivre les préceptes de Dieu sans avoir acquis au préalable la Ma’rifat (معرفت) – la connaissance suprême de la personne de Dieu ou le Savoir par excellence.

« Le Savoir est le moyen préconisé par Dieu pour saisir la réalité de l’Islam. Certes il existe d’autres méthodes à l’instar du jeûne, des prières quotidiennes, des supplications, du respect des préceptes de Dieu dont il en existe plus de 600, cependant tout cela dépend entièrement de la conscience de la grandeur et de l’unicité de Dieu, de Ses signes et de Ses attributs glorieux et magnifiques. C’est par ce truchement que l’on pourra reconnaître Dieu comme Il le mérite. Comment celui dont le cœur est négligent et qui ignore Dieu pourra-t-il jeûner, accomplir la prière ou faire de l’aumône ? Le catalyseur de toutes ces bonnes œuvres est cette connaissance. C’est ce savoir qui engendre les autres méthodes. Cette connaissance, quant à elle est tributaire de la Rahmaniyya de Dieu et non d’un acte méritoire ou d’une prière du récipiendaire ou en raison de ses qualités. »

Hadhrat Mirza Ghulam Ahmad Qadiani, Le Messie Promis (que la Paix soit sur lui)