MKAF

On ne peut dire qu’elle fasse partie du sperme comme la matière en fait de la matière, ni qu’elle provienne de l’extérieur ou qu’elle tombe sur terre pour se mélanger avec les composantes du sperme. Elle est latente dans le sperme, comme le feu est latent dans la pierre. La parole Dieu ne nous dit pas que l’âme est une entité à part entière qui descend duciel, ou qu’elle tombe du ciel pour se mélanger tout à fait par hasard avec le sperme avant de pénétrer dans l’utérus. Un tel concept est sans fondement. La loi de la nature le rejette.

(Islam Usul ki Philosophie, Ruhani Khazain, Vol 10 page 322-323)

C’est une évidence concluante que l’homme et la femme ont la capacité d’engendrer l’âme sans qu’elles ne viennent du ciel telle la rosée descendent  sur les végétaux. Quand les deux spermes s’unissent, leurs capacités à produire l’âme se  fortifie  et grandit jusqu’à ce que la structure de l’embryon soit prête (ou formée).Et l’âme est activée  de cette structure par la commande de Dieu. Cela est la création de quelque chose du néant, car n’est pas une chose matérielle, bien qu’elle est produite de la même substance qui grandit à l’intérieur d’une structure après l’union des deux spermes dans l’utérus.

Il n’est pas nécessaire  que l’âme soit tombée du ciel comme de la rosée sur un végétal, et soit créée  de cette manière.  La substance à partir de la quelle l’âme a été créée peut  être formé en dehors d’un morceau de viande ou de poisson ou d’argile dans la profondeur de la terre de laquelle, grenouilles et insectes peuvent être créés. C’est donc  indubitablement, un mystère Divin qu’il crée à partir d’un corps quelque chose qui  n’a rien avoir avec se dernier. Il est donc clair que l’âme ne descend pas du ciel, mais, elle est une nouvelle création qui est produite par les composantes  du sperme par le pouvoir de Dieu. Comme le dit le Saint Coran :

« Puis nous l’avons développé en une autre création, aussi bénit soit Allah le meilleur des créateurs« 

(Chapitre Al-Mouminoun Verset 23 V15)

 C’est-à-dire quand la structure humaine est prête au sein de la matrice, Dieu l’achève en une nouvelle création. Ce qui sous entend que l’âme a été créée avec de la matière à partir de laquelle la charpente (le canevas) a été préparée.

(Chashma Maarifat, Ruhani-Khazain, Vol 23 page 123-124)