MKAF

Introduction
Le Département de la Waqar-e-Amal a été établi par Hazrat Musleh Maud (ra) comme l’un des départements centraux au moment de la création de la Majlis Khuddamul Ahmadiyya.
Lorsqu’on parle spécifiquement de la création du Département de Waqar-e-Amal, Hazrat Musleh Maud (ra) a mentionné deux avantages clés qui seront obtenus grâce à l’implication des Khuddam dans Waqar-e-Amal :
  1. Cela contribuera à réduire la paresse parmi les jeunes.
  2. Cela aidera à éloigner un état d’esprit de « servitude » ou de « dépendance » parmi les jeunes.
L’exemple donné par le Prophète Muhammad (saw) a établi la dignité du travail au-delà de tout doute.
Lorsque la mosquée du Prophète à Médine était en construction, le Saint Prophète (sa) a pleinement participé à chaque travail. Il portait les pierres, mélangeait le mortier, construisait les murs. Lors de ses voyages, le Saint Prophète insistait pour participer à tous les travaux liés au campement : il montait la tente, ramassait du bois pour le feu, portait de l’eau, etc. En bref, il ne considérait jamais aucun travail comme indigne de lui.
Les types d’événements et d’activités que la Majlis Khuddamul Ahmadiyya soutient à travers Waqar-e-Amal comprennent, entre autres :
  1. Jalsa Salana
  2. Ijtema national
  3. Mariages
  4. Dîners formels
  5. Entretien des cimetières
  6. Nettoyage des rues
  7. Gestion immobilière
  8. Embellissement des mosquées
  9. Installation, exploitation et démontage d’événements
  10. Éducation en bricolage
Exemples de Waqar-e-Amal dans l’histoire islamique
La pratique du Saint Prophète Mohammed (saw) Hazrat Aisha (ra) rapporte que le Saint Prophète (sa) « raccommodait ses vêtements et réparait ses sandales ». On lui a demandé un jour comment il était avec sa famille, et elle a répondu : « Il était au service de sa famille jusqu’à l’heure de la prière, moment auquel il partait pour prier. » (Bukhari et Muslim)
Hazrat Abu Said Al Khudri rapporte que le Prophète d’Allah (saw) nourrissait lui-même son chameau, travaillait dans les tâches ménagères, réparait ses propres chaussures et vêtements, traillait la chèvre, aidait son Khadim si nécessaire, et ne ressentait aucune honte à faire le travail de ses propres mains.
Incident de Hazrat Musleh Maud (ra)
Hazrat Musleh Maud (ra) a reçu une fois une lettre d’un pauvre agriculteur d’un des villages en Inde qui avait récemment accepté l’Ahmadiyyat. Il a écrit sa lettre pour exprimer ses sentiments, disant qu’après avoir accepté l’Ahmadiyyat, personne de son village ne l’aidait dans son travail agricole, et il était dans une grande difficulté car c’était la saison des récoltes. Hazoor a alors écrit des lettres aux Jamaats voisines et leur a donné des instructions pour envoyer des membres Khuddam pour aider cet agriculteur à récolter les cultures et à réaliser le Waqar-e-Amal. Il est mentionné que de nombreux membres de Jamaat sont venus avec leurs belles voitures de luxe, motos et vélos, et que toutes ces personnes avaient de grandes qualifications professionnelles (médecins, avocats, ingénieurs, et des personnes de haut rang). Ils se sont tous changés et sont allés dans le champ pour aider l’agriculteur. Tout cet incident a été observé par les villageois locaux, laissant une grande impression sur eux.
Jalsa Salana Qadian Un autre incident de Hazrat Mirza Nasir Ahmad (ra) lors de la Jalsa Salana à Qadian. Le premier jour de la Jalsa, lorsque Hazrat Musleh Maud (ra) est monté sur scène, il n’a pas aimé l’arrangement qui avait été fait. Il a vu que la scène était petite et que tout le monde était assis très près les uns des autres avec beaucoup de difficulté. Lorsque Hazrat Mirza Nasir Ahmad (ra) a vu l’expression sur le visage de Hazrat Musleh Maud (ra), il était clair qu’il n’était pas satisfait des arrangements. Il est mentionné que la même nuit, à la fin de la première journée, Hazrat Mirza Nasir Ahmad (ra), avec d’autres Khuddam, a travaillé toute la nuit pour d’abord démolir la scène, puis la reconstruire. La nouvelle scène était plus large pour que tout le monde puisse s’asseoir plus facilement. Hazrat Mirza Nasir Ahmad (ra) a mentionné que « lorsque nous avons terminé notre Waqar-e-Amal, l’appel à la prière du Fajr a été lancé (Azan), et peu de temps après, Hazrat Musleh Maud est venu pour la prière (Namaz). Lorsqu’il est monté sur scène, j’ai pu voir un sourire sur son visage. »
Butul Hamd, Rabwah, Pakistan Chaque année, une demande est soumise aux autorités gouvernementales pour obtenir la permission de tenir la Jalsa Salana et d’autres conventions annuelles à cet endroit. Une année, de manière miraculeuse, la permission a été accordée pour tenir le Khuddam Ijtema. La Majlis Khuddamul Ahmadiyya savait que si elle organisait l’Ijtema sur ce terrain ouvert, il y aurait un public plus large sur place qui observerait tout et pourrait également causer des troubles. La même nuit où la permission a été accordée, de nombreux Khuddam sont allés sur le site et ont travaillé toute la nuit pour construire un mur de clôture autour du site. Le jour suivant, lorsque les autorités sont venues inspecter le site, elles étaient étonnées et ne pouvaient pas croire ce qui avait été accompli en une nuit. La Jamaat a alors pu sécuriser le terrain et organiser l’Ijtema.
Incident de Hazrat Mirza Tahir Ahmad (ra)
Il a mentionné qu’après l’un des premiers jours de la Jalsa Salana au Royaume-Uni, il avait reçu une lettre d’un membre du Parlement (MP) qui avait assisté à la Jalsa Salana. Il a écrit une longue lettre détaillée pour exprimer sa joie et son étonnement d’avoir vu notre jeunesse travailler dur et sans relâche dans tous les domaines. Le MP a mentionné qu’il avait parcouru le site de la Jalsa, observé et parlé à de nombreuses personnes, parmi lesquelles se trouvaient des personnes de grandes professions et de haut rang travaillant avec une grande humilité. De cette lettre, Hazoor a exprimé sa joie et a félicité la Majlis Khuddamul Ahmadiyya d’avoir envoyé un tel message positif au public plus large.