Au Nom d'Allah, le Gracieux le Miséricordieux


Jeunes Musulmans qui croient au Messie Promis, Mirza Ghulam Ahmadas
download 64 bit autocad lt 2016 autocad lt 2016 microsoft project standard 2016 mac
discount inventor 2017 http://www.vistaprintdeals.com autocad architecture 2018 key codes autocad 2018 full version right here serial number and activation code office plus 2016
a fantastic read latest version autodesk autocad 2016 for mac os x plus 2016 office plus 2016 buy access 2013 to new version access 2013 home business purchase office home business 2016

Le Savoir Vivre en Islam

 

Anas (r.a.) rapporte que le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) a dit : « Jamais vous ne serez de véritables croyants tant que vous ne désirez pas pour vos frères ce que vous désirez pour vous-mêmes. » Bukhārī Kitāb--Īmān

 

Abū Hurairah (r.a.) rapporte que le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) a dit : « Ô Abū Hurairah, sois pieux et tu seras le meilleur des adorateurs. Contente-toi de ce que tu possèdes et tu seras le plus reconnaissant d’entre les hommes. Aime pour les autres ce que tu aimes pour toi-même et tu seras un véritable croyant. Traite ton voisin de la meilleure façon qui soit et tu mériteras d’être appelé musulman. Ne ris pas trop car le trop de rire tue le coeur. » Ibn Majah Kitāb-Uz-Zuhd

 

Abū Yūsuf ‘Abdlāh Bin Salām (r.a.) raconte : « J’ai entendu le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) dire : « Ô gens ! Répandez la salutation de paix parmi vous ; donnez à manger aux autres ; respectez vos liens de parenté ; suppliez Dieu quand les autres sont en train de dormir. Agissez ainsi et vous entrerez au Paradis en paix. » Tirmidhī Abwāb Sifat--Qiyāmah

 

Ibn Mas‘ūd (r.a.) rapporte que le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) a dit : « Quand vous êtes trois, que deux d’entre vous ne se parlent pas en aparté en excluant le troisième, à moins que d’autres se joignent à vous, car cela l’attristera. » Musm Kitāb-Us-Salām

 

Abū Hurairah (r.a.) raconte : « Quand le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) éternuait, il se couvrait la bouche de sa main ou avec un mouchoir afin d’atténuer le son de son éternuement ou de l’étouffer. » (Le narrateur n’est pas sûr, mais le sens est le même.) Tirmidhī Kitāb--Istaidhān