MKAF

Le 13 janvier 2024, le majlis Khuddam-ul-ahmadiyya de Lyon se mobilise pour un don de sang a la maison du don à Lyon Confluence. Cela faisait un moment que notre majlis essayais de pouvoir mobiliser les khuddam pour pouvoir faire ce programme. Ce programme était aussi motivé par les chiffres que donnaient le gouvernement par rapport aux année précédente.
La situation des stocks de produit sanguin en France  
En 2022, les dons du sang avaient considérablement baissé et les stocks de produits sanguins s’avéraient être extrêmement bas. L’année 2022 a été marquée par la nécessité de lancer plusieurs appels urgents aux dons, tant les réserves de produits sanguins demeuraient inquiétantes au mois de juin et à la fin de l’année. Mais jamais une poche de sang n’a manqué aux patients. L’année 2022 a montré à quel point le don de sang est extrêmement dépendant du contexte socio-économique et sanitaire. Congés, conditions météorologiques difficiles, mouvements sociaux ou encore épidémies (même saisonnières) impactent la vie des donneurs et des collaborateurs et peuvent entraîner ainsi une chute de la fréquentation des lieux de dons.

Depuis janvier 2023, la situation s’est améliorée. Les donneurs ont été au rendez-vous et les réserves se sont maintenues à un niveau satisfaisant, notamment du fait d’une consommation en produits sanguins plus faible dans les établissements de santé qu’à l’accoutumée.

Pour autant, il faut garder en tête que les besoins en sang sont quotidiens. Nous avons par ailleurs renforcé nos communications auprès du grand public au mois de décembre 2023. Le mois de décembre est souvent marqué par une baisse de la fréquentation des collectes de sang. En période de préparation des festivités, de rassemblements familiaux, mais aussi en période favorable à la propagation des virus hivernaux (comme la grippe ou le Covid-19), qui empêchent temporairement de donner son sang, l’établissement constate une baisse des dons.

En cette début d’année 2024, d’apres les chiffres du gouvernement La situation de nos réserves de sang n’est pas alarmiste, mais les prévisions de fréquentation de nos collectes pour les premières semaines de janvier ne sont pas très bonnes. C’est la raison pour laquelle nous essayons de rappeler à toutes et tous l’importance de se mobiliser au début de l’année, notamment pour les personnes qui sont en congés, et qui ont plus de temps que d’habitude pour aller faire un don de sang.

Aujourd’hui, plus de 88 000 poches de sang étaient disponibles alors qu’il en faudrait idéalement 100 000. 10 000 dons sont nécessaires chaque jour au niveau national.

La position de l’Association Musulmane Ahmadiyya

En 2022, les dons du sang avaient considérablement baissé et les stocks de produits sanguins s’avéraient être extrêmement bas. L’année 2022 a été marquée par la nécessité de lancer plusieurs appels urgents aux dons, tant les réserves de produits sanguins demeuraient inquiétantes au mois de juin et à la fin de l’année. Mais jamais une poche de sang n’a manqué aux patients. L’année 2022 a montré à quel point le don de sang est extrêmement dépendant du contexte socio-économique et sanitaire. Congés, conditions météorologiques difficiles, mouvements sociaux ou encore épidémies (même saisonnières) impactent la vie des donneurs et des collaborateurs et peuvent entraîner ainsi une chute de la fréquentation des lieux de dons.

Depuis janvier 2023, la situation s’est améliorée. Les donneurs ont été au rendez-vous et les réserves se sont maintenues à un niveau satisfaisant, notamment du fait d’une consommation en produits sanguins plus faible dans les établissements de santé qu’à l’accoutumée.

Pour autant, il faut garder en tête que les besoins en sang sont quotidiens. Nous avons par ailleurs renforcé nos communications auprès du grand public au mois de décembre 2023. Le mois de décembre est souvent marqué par une baisse de la fréquentation des collectes de sang. En période de préparation des festivités, de rassemblements familiaux, mais aussi en période favorable à la propagation des virus hivernaux (comme la grippe ou le Covid-19), qui empêchent temporairement de donner son sang, l’établissement constate une baisse des dons.

En cette début d’année 2024, d’apres les chiffres du gouvernement La situation de nos réserves de sang n’est pas alarmiste, mais les prévisions de fréquentation de nos collectes pour les premières semaines de janvier ne sont pas très bonnes. C’est la raison pour laquelle nous essayons de rappeler à toutes et tous l’importance de se mobiliser au début de l’année, notamment pour les personnes qui sont en congés, et qui ont plus de temps que d’habitude pour aller faire un don de sang.

Aujourd’hui, plus de 88 000 poches de sang étaient disponibles alors qu’il en faudrait idéalement 100 000. 10 000 dons sont nécessaires chaque jour au niveau national.

La position de l’Association Musulmane Ahmadiyya 

Face à ces défis persistants, l’Association Musulmane Ahmadiyya réaffirme son engagement à participer activement à des campagnes de don de sang. Notre mobilisation ne se limite pas seulement à répondre aux appels urgents, mais elle s’étend à sensibiliser le grand public à l’importance de faire des dons de sang réguliers. Nous croyons fermement que la solidarité et la générosité sont des piliers essentiels pour garantir des réserves de sang adéquates tout au long de l’année.

En cette nouvelle année, où la nation a plus que jamais besoin d’unité et de soutien mutuel, l’Association Musulmane Ahmadiyya encourage chacun à consacrer du temps à cette noble cause. Nous sommes convaincus que chaque don compte et contribue à sauver des vies. Ainsi, en participant activement à des campagnes de don de sang, nous incarnons les valeurs de solidarité, de compassion et de service envers notre nation et l’humanité tout entière.

Le 13 janvier, c’est dans cette optique que 10 khuddams de la jama’at de lyon se sont mobilisé pour faire un don Collectif.

Voici la liste des khuddams qui ont participé :
• Mansoor Ahmed: Qaid Khuddam Lyon
• Mansoor Ahmed Mubasher : Missionnaire de la jamm’at de Lyon
• Masroor Zahid
•Saeed Ahmad
• Talha Fasih Ahmad
• Faris Aleem
• Jazib Aleem

Notre objectif étais beaucoup plus élevé, mais en fin de compte, quelque khuddams ont eu des problème de santé et des préoccupations , et donc ils n’ont pas pu donner. Cependant nous comptons, inchallah, organiser une deuxième mobilisation, pour pouvoir permettre à ceux qui n’ont pas pu, de pouvoir participer à cette noble cause.

Cependant, saviez-vous que les dons de sang sont bénéfiques non seulement pour les personnes dans le besoin mais aussi pour les donneurs?


1.) Le don de sang peut stimuler la production de nouvelles cellules sanguines, l’organisme s’efforçant de compenser les pertes de sang. Cela contribue à promouvoir une bonne santé.

2.) Le don de sang à intervalles réguliers peut aider à prévenir l’hémochromatose. L’hémochromatose est une maladie qui survient en raison d’une surcharge en fer ou d’une absorption excessive de fer dans l’organisme. Le don de sang régulier aide à prévenir la surcharge en fer et réduit ainsi le risque d’hémochromatose.

3.) Un niveau sain de fer dans l’organisme est également lié à un risque réduit de cancer. Le don de sang peut donc avoir des effets bénéfiques contre le cancer, car il aide à stabiliser le taux de fer à un niveau sain.

4.) L’organisme n’absorbe que la quantité de fer nécessaire et l’excès de fer est stocké dans le cœur, le foie et le pancréas. Ainsi, en abaissant les taux de fer et en réduisant la surcharge en fer, le don de sang peut contribuer à réduire le risque d’affections cardiaques et hépatiques telles que les anomalies cardiaques, les crises cardiaques, la cirrhose, l’insuffisance hépatique, les lésions du pancréas, etc.

5.) Le don de sang peut contribuer à réduire le poids corporel. Cela est particulièrement bénéfique pour les personnes obèses, car un poids corporel réduit diminue encore le risque de maladies cardiovasculaires et d’autres problèmes de santé.

6.) Les dons de sang réguliers peuvent vous aider à contrôler votre état de santé. Un mini bilan de santé, comprenant une vérification de la tension artérielle, du pouls et du taux d’hémoglobine, est effectué avant le don. Cela vous donnera un aperçu de votre état de santé général et vous aidera à déterminer s’il existe une anomalie, un facteur de risque ou un problème de santé sous-jacent.

7.) En plus de votre santé physique, le don de sang est également bénéfique pour votre bien-être mental et émotionnel. Un don de sang régulier vous donne un sentiment de fierté, d’appartenance et d’accomplissement. En rendant un service vital et en apportant une contribution à la communauté, le sentiment de bien-être du donneur est renforcé.

Majlis Khuddam-ul-ahmadiyya Lyon 13 janvier 2024