MKAF

 Le 01 Decembre 2023

 

 « Aujourd’hui, nous avons l’honneur de vous  présenter les moments forts d’une rencontre virtuelle » entre le Calife (aba) « et les membres du bureau exécutif national  de Trinité-et-Tobago le week-end dernier. « 

 « Que la paix et les bénédictions d’Allah  soient avec vous.  » « Que la paix et les bénédictions d’Allah soient avec vous également.  » Asseyez-vous, je vous prie.

« Dimanche dernier, les membres du  bureau exécutif de Trinité-et-Tobago » « ont eu la chance d’avoir une rencontre virtuelle avec le cinquième Calife (aba).  » Les membres du bureau exécutif étaient rassemblés « au siège national de la communauté musulmane Ahmadiyya de Trinité-et-Tobago » dans la ville de Couva. La réunion a commencé par une prière silencieuse, « puis les participants ont eu l’occasion  de s’entretenir avec le Calife  (aba).

  » S’adressant au secrétaire « Talim », « le Calife a souligné l’objectif principal du département « Talim » dans la « Jama’at ».  » « Il y a une différence entre le département « Talim » de la « Jama’at » et les organisations auxiliaires.  » Dans la « Jama’at », « le travail du département « Talim » est de conserver les données de tous les étudiants qui vont à l’école,  à l’université » « et tenir un registre de ces étudiants,  leur fournir des conseils appropriés, » former un comité pour les conseiller et les guider « afin que les étudiants de la « Jama’at » puissent avoir de meilleures opportunités pour choisir leurs matières, » afin qu’ils soient bien orientés. Tel est le travail du (département) « Talim ». « Votre département n’a rien à voir avec  la littérature de la « Jama’at », » donc il faut faire une distinction « entre le département « Talim » et le  département « Tarbiyat » de la « Jama’at ».

 » En tant que secrétaire « Tarbiyat », « vous pouvez superviser le travail de tous les  secrétaires « Tarbiyat » de diverses « Jama’ats », » « et veiller à ce qu’ils travaillent correctement  (et de surveiller) leur programme « Tarbiyat ».

  » S’adressant au secrétaire des finances, « le Calife a expliqué à quel point il était nécessaire  d’inculquer l’importance spirituelle du sacrifice financier.  » « Tous les membres doivent payer leur « chanda »  selon le taux prescrit.  » « Et ils doivent savoir l’importance  de la « chanda », » « et ils devraient payer la « chanda » pour  obtenir l’amour d’Allah Le Tout-Puissant.  » « Tel devrait être le but principal  pour lequel nous payons la « chanda ».  » « Sinon, je ne m’inquiète pas de la manière  dont nous gérerons nos affaires ; » Allah Le Tout-Puissant nous aidera. « Mais le fait est que nous devrions inculquer  ce concept important dans l’esprit des Ahmadis, » ceux qui gagnent un revenu « devraient payer la « chanda »  pour obtenir l’amour d’Allah » « et en faisant des sacrifices  et en payant la « chanda », » « Allah Le Tout-Puissant augmentera leurs revenus  ainsi que leur niveau spirituel.  » « Que la paix et les bénédictions  soient avec vous, cher Calife.  » Que la paix soit également avec vous. Je m’appelle Naveed Ishaq. « Je suis également un missionnaire  ghanéen servant à Tobago.  » À Tobago ? « Il n’y a que 65 000 personnes  vivant à Tobago, » « vous devriez donc essayer de convertir  toute la population à l’Ahmadiyya, » « amenez-les dans le giron de l’Ahmadiyya. Si Dieu le veut.  » Que la paix soit avec vous, cher Calife. Que la paix soit avec vous également.

« Je m’appelle Asof Hussein, je suis le secrétaire aux médias et à l’audiovisuel.  »

« Alors, enregistrez-vous un programme  pour la MTA ?  » « Cher Calife, nous en avons envoyé quelques-uns au fil des années, pendant le Covid.  » « Vous devez produire au moins un programme par mois.  » Un programme. Oui, un documentaire ou quelque chose comme ça. « Et s’il est de bonne qualité,  il pourra être diffusé à la MTA.  » D’accord ? En effet, cher Calife. Bien, suivant. Que la paix soit avec vous, cher Calife. Que la paix soit également avec vous.

 « Je m’appelle Murad Khan  du quartier général de « Jama’at ».  » D’accord, MashAllah.

 

Êtes-vous marié ? Oui, cher Calife. Avez-vous des enfants ? Un fils, un petit garçon. « D’accord, formez-le bien pour qu’il devienne un bon Ahmadi fervent.  » Oui, cher Calife. D’accord, qu’Allah soit votre Protecteur.

 Suivant. « Que la paix et les bénédictions soient avec vous,  cher et bien-aimé Calife.  » « Que la paix et les bénédictions  soient avec vous également.  » Comment allez-vous ? Je vais bien merci. Je m’appelle Rafiq-ul-Ujeer. Je suis un observateur aujourd’hui. D’accord, MashAllah. Qui est votre fils ? D’accord MashAllah. Riyad est mon fils, cher Calife. Le fils et le père semblent avoir le même âge. D’accord, que la paix soit avec vous.

À la fin de la réunion, « le Calife a rappelé aux membres du bureau exécutif la valeur de leurs responsabilités.  » « Vous devez tous suivre les règles et règlements officiels » et gérer vos départements « selon les instructions fournies  dans le règlement officiel.  » Et essayez d’être plus actif qu’avant, « et il devrait y avoir des changements significatifs dans vos efforts et dans votre travail.  » « Il est du devoir du président de superviser tous ces départements » « et de vérifier que tous les départements sont gérés correctement par les secrétaires » « ainsi que par les secrétaires respectifs  des différentes « Jama’ats ».  » « Qu’Allah Le Tout-Puissant vous aide  et qu’Allah Le Tout-Puissant vous bénisse.  »  » Que la paix et les bénédictions d’Allah soient avec vous.  » « Que la paix et les bénédictions d’Allah soient également avec vous. « 

 « C’étaient là les moments forts d’une rencontre virtuelle qui a eu lieu le week-end dernier.  »

« Nous terminons maintenant par notre dernière rubrique : le résumé du sermon du vendredi.  » « Dans le sermon du vendredi d’aujourd’hui, 

 

le Calife (aba) a relaté plusieurs incidents » de la vie du Saint Prophète (pssl). « Le Calife (aba) a rappelé le traitement exemplaire des prisonniers de guerre lors de la bataille de Badr.  » « Nous avons déjà appris comment le Saint Prophète (pssl) traitait les captifs pendant la bataille de Badr.  » et leur offrait le confort. Les prisonniers eux-mêmes ont attesté du fait « qu’en accord avec les instructions du Saint Prophète (pssl) de bien traiter les prisonniers, » « les Compagnons leur donnaient de la nourriture meilleure que la leur.  » « Nous savons également que lorsqu’il s’agissait de leur libération, » « le Saint Prophète (pssl) les libérait à des conditions très simples.  » « En fait, pour certains, leur rançon était que s’ils savaient lire ou écrire »  » ils pouvaient alors enseigner aux musulmans et ainsi assurer leur libération.  » « C’est parce que le Saint Prophète (pssl) n’avait aucune animosité personnelle envers qui que ce soit, » « son combat était plutôt contre ceux qui souhaitaient éradiquer la religion de Dieu.  » Du côté de l’ennemi, « certains furent contraints de prendre part à la bataille en raison de leur situation.  » Il existe des exemples « de certains qui ne voulaient pas réellement se battre contre les musulmans mais y étaient contraints.  » « Le Saint Prophète (pssl) les traitait également avec une grande gentillesse.  » « Beaucoup de ces personnes deviendraient plus tard musulmanes.  » Vers la fin de son sermon, « le Calife (aba) a réitéré son appel à la prière pour le peuple palestinien.  » Continuez à prier pour les Palestiniens. Après une trêve des combats, les bombardements aveugles reprendront sur eux, « ce qui entraînera le martyre d’un plus grand nombre d’innocents.  » « Quelle sera l’ampleur de cette cruauté ? Seul Allah sait mieux.  » « Les intentions des grandes puissances sont très dangereuses.  » « C’est pourquoi nous devons beaucoup prier pour eux, » « qu’Allah Le Tout-Puissant leur accorde Sa miséricorde et Sa grâce.