MKAF

5 Janvier 1899

La réalité à propos de la marque du prophétat,

Après la prière du matin, Maulvi Qutb-ud-Din Sahib, résident de Baddomalhi s’est enquis : « Il est rapporté qu’il y avait une ‘marque de prophétat’ se trouvant entre les épaules, sur le dos du Saint Prophète (pssl). Certains disent que c’était une sorte de tumeur sur la peau. Quelle est la vérité à cet égard ? »Le Messie Promis (as) a dit : « L’allégation qui est soulevée en ce qui concerne la « marque du prophétat » sur le Saint Prophète (pssl), est une question d’importance secondaire. Cependant, je dis cela avec une sincérité et une passion vraies, que je pense qu’il sied pas à un croyant et à un vrai musulman de se référer à cette « marque de prophétie » comme une tumeur ou autre. C’est un comportement irrespectueux et insolent, qui conduit une personne à la mécréance. Nous n’avons pas besoin d’approfondir ces questions et d’enquêter sur ce qu’était exactement cette marque et la nature de son apparition ; car Allah l’Exalté a présenté d’innombrables signes, qui étaient clairs et lucides, pour confirmer la véracité du prophétat du Saint Prophète (pssl). Et cette marque n’était qu’une parmi la multitude de ces signes.Le fait est que la personne bénie du Messager d’Allah (pssl), était pour les autres prophètes (que la paix soit sur eux) comme la pleine lune est pour le croissant. Le croissant de lune est couvert d’obscurité, mais lorsqu’il devient complet sous la forme d’une pleine lune, celle-ci confirme et établit l’existence antérieure du croissant. Par conséquent, sachez avec certitude que si le Saint Prophète (pssl) n’était pas apparu, les prophètes précédents et divers aspects de leur prophétat seraient restés cachés.

Une faveur du Messager d’Allah sur le Messie,

Maintenant, réfléchissez et dites-moi, l’homme peut-il connaître le chemin qui mène à l’unicité de Dieu au moyen des évangiles que nous avons actuellement ? C’est en effet troublant. Les prophètes de Dieu le Tout-Puissant viennent-ils établir l’unicité de Dieu ou faire croire aux gens en leur propre divinité ? Les évangiles d’aujourd’hui ont donc non seulement perdu le chemin qui mène à l’unicité de Dieu, mais ont également détruit toutes les traces du prophétat et de l’apostolat de Jésus (as). Loin d’être Dieu ou fils de Dieu, les évangiles ont réduit Jésus à un rang qui est même en-dessous des prophètes et l’ont transformé — à Dieu ne plaise — en un homme très immoral. Cependant, le saint personnage du Messager d’Allah, que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui, est apparu et a ravivé son véritable enseignement ; en fait, le Saint Prophète (saw) était un guérisseur même pour le Messie lui-même, qu’il a ramené d’entre les morts, et à qui il a accordé une vie avec laquelle les serviteurs choisis de Dieu et Ses Prophètes sont bénis.

La supériorité de l’Islam,

Seul peut être considéré comme parfait l’enseignement qui développe et nourrit pleinement les facultés humaines, plutôt que celui qui penche d’un côté. Observez les enseignements de l’Evangile et de l’autre côté, regardez ce que disent nos facultés. Les facultés humaines et la nature de l’homme sont le livre d’actions d’Allah. Comment se pourrait-il alors que la structure et la texture de Son livre de paroles — connu sous le nom de Livre d’Allah ou enseignement divin — peut-il s’opposer et contredire Son livre d’actions ? De la même manière, si le Messager d’Allah (pssl) n’était pas venu, des allégations auraient été portées contre la morale, la guidance, les miracles et le pouvoir spirituel des prophètes passés. Cependant, le Saint Prophète (pssl) les a tous absous par sa venue. C’est pour cela que les signes en faveur du prophétat du Saint Prophète (saw) sont plus brillants que le soleil ; ils sont abondants et innombrables. Par conséquent, contester le prophétat du Saint Prophète (saw) ou les signes de son prophétat ne serait pas différent d’un homme aveugle insensé qui dirait qu’il fait nuit en plein jour. Je répète encore une fois, que les autres religions seraient restées dans les ténèbres jusqu’à présent si le Messager d’Allah (pssl) n’était pas apparu. La foi aurait été détruite et la terre aurait été ruinée par la malédiction et le châtiment divins. L’islam brille comme une lampe qui a également tiré les autres des ténèbres. Si l’on lit la Torah, il est extrêmement difficile de se renseigner sur le paradis et l’enfer. Si on lit l’Evangile, on n’y trouve aucune trace de l’unicité de Dieu. Il n’y a certes, aucun doute sur le fait que ces deux livres provenaient d’Allah le Tout-Puissant — et elles le sont toujours — mais quelle lumière peut-on en tirer ?
La vrai lumière et la véritable splendeur divine — qui sont nécessaires pour le salut — sont présentes dans l’islam seul. Prenons, ne serait-ce que le cas de l’Unicité de Dieu, partout où vous ouvrirez le Coran, vous le trouverez comme une épée dégainée qui frappe à la racine du polythéisme. De même, tous les aspects du prophétat sont évoqués si clairement et lucidement dans le Saint Coran qu’aucune meilleure exposition n’est possible.

L’essence du « khatme nabuwwat »

Le sommet auquel culminent naturellement l’argumentation et la compréhension divine est ce à quoi fait référence le terme « Sceau du prophétat » (khatm-e-nubuwwat). Après cela, soulever des critiques, comme le font les irréligieux, est l’œuvre de ceux qui sont privés de foi. Toutes choses sont caractérisées par des faits clairs et la capacité de chacun à les comprendre dépend de la complétude de la compréhension et de l’illumination de la vision. Avec l’avènement du Messager d’Allah (pssl), la foi et la connaissance divine ont atteint la perfection, et d’autres nations ont également reçu la lumière. Aucune autre religion n’a bénéficié d’une charia aussi manifestement claire et brillante. Si quelqu’un avait reçu une telle loi, n’aurait-elle pas exercé le pouvoir d’influencer les Arabes ne serait-ce que légèrement ? Le soleil qui se levait parmi les Arabes illuminait chaque peuple et éclairait chaque village. C’est seulement la fierté du Saint Coran que d’avoir la capacité de régner en maître sur toutes les autres religions du monde en matière d’unité et de prophétie de Dieu. C’est une fierté pour les musulmans qu’ils aient reçu un tel livre. Ceux qui attaquent les enseignements de l’Islam et formulent des allégations contre ses enseignements et ses directives le font uniquement à cause de leur propre nature ignorante et de leur manque de foi.

La licéité de la polygamie,

Par exemple, les gens s’opposent à la polygamie et prétendent que l’Islam a permis à un homme d’épouser un grand nombre de femmes. Je défie tout champion courageux qui soulève des allégations : pouvez-vous me montrer où le Coran dit qu’une personne doit épouser plus d’une femme ? Il est cependant vrai, et tout à fait normal, que dans de nombreuses circonstances, un individu est confronté à un véritable besoin d’épouser plus d’une femme : par exemple, si une femme a perdu la vue ; ou a été atteinte d’une maladie grave qui l’a rendue incapable d’assumer ses responsabilités domestiques et que le mari, par sympathie, ne souhaite pas divorcer ; ou si une femme est atteinte de maladies dangereuses de l’utérus qui l’empêchent de répondre aux besoins naturels de son mari. Or, si l’autorisation de se remarier n’avait pas été donnée, dites-moi donc, cela n’alimenterait-il pas la prolifération de la fornication et de l’immoralité ? Par conséquent, une religion ou charia qui interdit la polygamie encourage très certainement la fornication et l’immoralité. Cependant, l’Islam cherche à purifier le monde de l’immoralité et de la promiscuité ; et par conséquent, dans de telles circonstances, permet à un homme d’épouser plus d’une femme. De la même manière, lorsqu’un homme est incapable d’avoir des enfants, de nombreuses disputes surgissent dans la famille de cette personne après sa mort, et parfois, l’affaire dégénère en conflit, voire en meurtre et en effusion de sang. Dans un tel cas, il est nécessaire qu’un tel homme épouse plus d’une femme pour avoir des enfants. En fait, lorsque de telles circonstances se présentent, les femmes justes et nobles accordent elles-mêmes la permission. Plus on réfléchit à cette question, plus elle paraîtra claire et logique. Les chrétiens n’ont pas le droit de critiquer cette autorisation, car les hommes que les chrétiens considèrent comme des prophètes et divinement inspirés, en fait, même les aînés du Messie (pssl), ont épousé sept cents femmes, tandis que d’autres en auraient épousé trois cent. Si les chrétiens répondent en disant que ces hommes étaient des pécheurs et des transgresseurs, ils auront du mal à expliquer comment les révélations qui leur sont attribuées peuvent être considérées comme vraies. Il existe certaines désignations parmi les chrétiens qui ne jugent pas permis de déshonorer les prophètes de cette manière. En fait, l’Évangile n’expose même pas cet enseignement ouvertement ; les femmes de Londres se sont opposées avec force aux mariages multiples, ce qui a entraîné une aversion pour cette pratique. Cependant, il suffit de regarder les résultats pour s’en convaincre. A Londres et à Paris, que valent la chasteté et la piété ?

Les batailles de l’islam étaient défensives,

De même, leurs allégations relatives à l’esclavage et au djihad sont également infondées, car la Torah fait également allusion à une longue chaîne de guerres similaires. Les guerres de l’Islam étaient défensives et se sont terminées en dix ans à peine. J’affirme avec confiance que je peux extraire et présenter des enseignements similaires de leurs propres écritures. Je proclame également avec assurance que toutes les vérités sont contenues dans le Saint Coran. Si quelqu’un prétend pouvoir présenter une vérité qui ne se trouve pas dans le Coran, je suis prêt à démontrer que le Coran parle de ce point particulier. La charia islamique a présenté des injonctions qui s’accordent avec la nature inhérente de l’homme et qui nourrissent ses facultés à tous égards. Aucune allégation ne peut être opposée aux principes de l’Islam. Cependant, les objections que l’Islam formule à l’égard des autres religions sont des objections auxquelles les adeptes de ces religions n’ont pas de réponse.

Le visage d’une personne bénie et celui d’un méchant,

Je le répète donc, vous ne devez pas considérer mes paroles avec dédain et mépris, car la moquerie peut conduire à la mécréance. Au contraire, il faut avoir du respect et de la crainte pour les signes d’Allah le Tout-Puissant. N’importe qui d’avisé peut apporter mille réponses à de telles allégations. Les visages des gens ne possèdent-ils pas certains signes qui nous permettent de distinguer et de reconnaître un homme bienfaisant d’un homme mauvais, ou une personne morale d’une personne immorale ? On raconte à propos du Messager d’Allah (pssl), qu’une personne l’a vu et a dit : « Ce n’est pas le visage d’un menteur ». Or, quel est le signe présent sur le visage des menteurs que l’on n’a pas retrouvé sur celui du Saint Prophète (pssl) ? Il y avait sur son visage une distinction qu’une personne perspicace pouvait percevoir. Qui, de bête et d’ignorant, est incapable de distinguer le visage d’un juste de celui d’un méchant ? Dans le cas d’un croyant, son visage et chacun de ses membres sont une source de distinction pour lui et montrent qu’il est une personne pieuse. Si « la marque du prophétat » avait une distinction particulière, dites-moi en quoi cela découle une exclusivité ? Tout est possible.

On n’est requis que de croire en ce qui concerne la foi,

Sachez qu’en définitive, il s’agit d’une question d’importance secondaire. Nous ne devons pas nous engager dans de telles discussions. Les débats doivent être sur des questions de principe. Lorsqu’un principe fondamental est établi, les questions secondaires qui y sont liées se résolvent d’elles-mêmes. Ce qui est nécessaire, c’est de croire, et non d’essayer d’atteindre les subtilités et les détails les plus profonds de la croyance. Si un adversaire soulève des objections, nous pouvons fournir une réfutation suffisante. Il est nécessaire de croire aux articles de la foi, c’est-à-dire croire en Allah le Très-Haut et en Ses attributs, croire en Ses anges, en Ses écritures divines, aux Prophètes, que la paix soit sur eux tous, etc. Accepter ces choses revient à adhérer à des principes fondamentaux ; tous les autres sujets sont secondaires. En ce qui concerne ces questions fondamentales, ce sont des vérités clairement établies. L’enseignement de l’islam est si cohérent qu’il maintient chaque faculté humaine en équilibre, précisément à sa place appropriée, et la nourrit ; c’est un miracle magnifique de notre Prophète (pssl). Les autres enseignements ne sont pas ainsi ; c’est comme s’il leur manquait certains organes sensoriels, pour ainsi dire. « En tant que tel, toutes les autres doctrines sont déficientes ou inadéquates. Seule l’enseignement de l’Islam est pleinement formé. L’Unité de Dieu, Ses attributs, le prophétat, les nobles morales, la perfection de l’âme, etc., et tout ce dont l’homme a besoin ont été exposés par l’Islam de manière si parfaite et claire que des débats prolongés ne sont pas nécessaires à cet égard. D’autres questions concernant la manière dont le Messager d’Allah (pssl) mangeait et la taille de ses bouchées sont des débats auxquels un croyant n’a pas besoin de participer. Le salut ne dépend pas de ces questions. De telles questions qui nous ont été transmises sous forme de récits écrits doivent être acceptées si elles sont cohérentes avec la véritable nature du prophétat et ne s’y opposent pas, sinon, elles doivent être interprétées de manière appropriée. Il n’est pas nécessaire de s’engager dans des débats longs et inutiles sur des « ceci et cela.

Le Sens du Sceau de la Prophétie,

Je tiens à réaffirmer que dans le contexte du khâtamun-nabiyîne (le sceau des prophètes), le sens premier de ce terme implique qu’Allah a mené toutes les questions sur ce sujet à leur terme complet et final, de l’époque de Adam (pssl) jusqu’au Saint Prophète (pssl). Voilà le sens large et apparent. La deuxième connotation est que les excellences du prophétat ont atteint leur apogée avec le Saint Prophète (pssl).Il est absolument vrai que le Saint Coran a perfectionné les idéologies déficientes et que le prophétat a atteint sa fin ultime, voilà pourquoi l’Islam s’est révélé comme une illustration de l’affirmation: »En ce jour, J’ai parachevé pour vous votre religion ».En résumé, voici les signes du prophétat, il n’est donc pas nécessaire de débattre des intrications et détails plus profonds à ce sujet. Les principes sont clairs et évidents, et ce sont des vérités bien établies. Il n’est pas essentiel pour un croyant de s’engager dans des questions insignifiantes ; ce qui l’est, c’est la croyance. Si un opposant soulève une objection, nous pouvons fournir une réfutation suffisante. S’il ne se désiste pas, nous pouvons le défier de prouver d’abord les questions de nature secondaire dans sa propre foi. Bref, la « marque du prophétat » sur le Saint Prophète (pssl) était un des ses signes dont tout croyant musulman doit croire.