MKAF

26 Janvier 1899

Le rédacteur en chef d’Al-Hakam indique que Sa Sainteté se rendait à Dhariwal afin de plaider une affaire de sécurité pour le maintien de la paix intentée contre lui par Maulvi Muhammad Husain Sahib de Batala. Des arrangements pour le séjour de la délégation ont été faits à Leel, un petit village près de Dhariwal. Cependant, en chemin vers Leel, le Messie Promis s’est arrêté à Khunda. Lorsque le Messie Promis est arrivé à Khunda, il a décidé d’y rester et a appelé Hazrat Khalifatul-Masih I, qui était déjà arrivé à Leel, à faire demi-tour et à le rejoindre également à Khunda. Lorsque Hazrat Khalifatul-Masih I est arrivé à Khunda, le Messie Promis a déclaré : « Il y a de la sagesse dans tout ce qu’Allah le Très-Haut fait. Il y avait des nouvelles selon lesquelles Muhammad Husain prévoyait également de rester là-bas. Par conséquent, il est bon que nous n’ayons pas séjourné là-bas. Il vaut mieux rester loin de telles personnes. »
Note de l’éditeur : Le Messie Promis (as) s’est mis en route pour le voyage depuis Qadian en voiture, mais Hazrat Maulana Nur-ud-Din Sahib (ra) est parti en premier de Qadian avec quelques amis pour prendre un train et faire ensuite le même voyage depuis Batala. Il avait été décidé que les deux parties partiraient de Qadian et se retrouveraient finalement à Leel, où des arrangements pour le séjour avaient été faits. Cependant, lorsque le Messie Promis est arrivé à Khunda, Rani Ishar Kaur de Dham (la bru veuve de Sardar Jaimal Singh) lui a envoyé un message par l’intermédiaire de l’un de ses représentants pour lui demander de rester à Khunda en tant qu’invité. Le Messie Promis a accepté sa demande et a donc décidé de loger à Khunda. La délégation qui voyageait en train n’a pas pu être informée de ce changement de plan, et ils sont arrivés à Leel. Cependant, le Messie Promis les a appelés et ils sont venus à Khunda également.

Invitations et Offrandes par des Non-Musulmans

Après un certain temps, Rani Ishar Kaur a envoyé ses serviteurs avec un plateau de sucre cristallisé (misri) et un plateau d’amandes en offrande au Messie Promis. Elle a également envoyé ses serviteurs dire qu’elle était honorée par l’arrivée du Messie Promis et que son séjour n’était pas différent de l’arrivée du défunt Sardar Jaimal Singh lui-même. Sa Sainteté a répondu, avec une immense simplicité et dans le ton donné par Dieu qui caractérise de telles personnes saintes, en disant : « Très bien, puisque vous nous avez invités, j’accepte également votre offrande. »
ConsistanceAprès que tout le monde eut fini de manger, on informa le Messie Promis (as) qu’un homme âgé à la barbe blanche souhaitait dire quelque chose. Le Messie Promis acquiesça très gracieusement d’un « Oui ». L’homme se présenta au Messie Promis et exprima sa demande. Le Messie Promis dit: « Si un individu suit de manière constante les prescriptions données par son médecin, le médecin est également généreux envers un tel patient et Dieu Tout-Puissant produit également un résultat positif. »


Le Jeûne Pendant un Voyage,

On demanda au Messie Promis (as) quelle était l’instruction concernant le jeûne pendant un voyage. Le Messie Promis répondit en disant : « En ce qui concerne ce que nous enseigne le Coran, nous apprenons :
« Mais quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours. »
En d’autres termes, une personne malade ou en voyage ne doit pas jeûner. C’est un ordre. Allah le Très-Haut n’a pas déclaré que quiconque est capable devrait jeûner et qu’une personne incapable devrait s’en abstenir. À mon avis, un voyageur ne devrait pas jeûner. Cependant, en général, étant donné que la plupart des gens jeûnent pendant un voyage, une personne pourrait jeûner pendant qu’elle voyage, considérant cela comme une pratique établie. Cependant, il faut tenir compte du commandement de jeûner un nombre égal d’autres jours lorsque des jeûnes sont manqués pendant le Ramadan. »
À cela, Maulvi Nur-ud-Din Sahibra dit : « Une personne devrait jeûner quelques jours chaque mois de toute façon. »Note de l’éditeur : Je voudrais cependant dire qu’à une autre occasion, le Messie Promis a également dit qu’une personne qui supporte les difficultés du voyage et jeûne pendant son trajet, est comme quelqu’un qui cherche à satisfaire Dieu en le contraignant et non par l’obéissance à son commandement. C’est incorrect. La vraie foi se trouve dans l’application de ce que Dieu commande et l’abstention de tout ce qu’Il nous ordonne.