MKAF

Que la paix soit avec vous et bienvenue à l’émission « Cette semaine avec le Calife ». Nous sommes honorés de vous présenter les moments forts de deux rencontres avec des « Khuddam » d’Allemagne et des États-Unis. Nous commençons par la rencontre de samedi entre le Calife (aba) et plus de 100 membres de la Majlis « Khuddam-ul-Ahmadiyya » d’Allemagne. « Ô Jeunes de la Communauté, j’ai quelque chose à dire » Samedi dernier, 110 « Khuddam » d’Allemagne, dont 100 qui étudiaient à l’université ont eu la chance d’avoir une rencontre avec le cinquième Calife (aba). Que la paix et les bénédictions d’Allah. soit avec vous. Les « Khuddam » avaient fait le voyage spécialement pour la rencontre qui s’est tenue au Masroor Hall à Islamabad, au Royaume-Uni. Après une « Tilawat » et un « Nazm », les « Khuddam » ont eu l’occasion de poser quelques questions au Calife sur une série de sujets. Ma question est la suivante : comment votre Sainteté suggère-t-il aux jeunes étudiants d’équilibrer leurs activités académiques avec leur croissance spirituelle, surtout dans le monde compétitif et dynamique d’aujourd’hui ? Allah Le Tout-Puissant a prescrit les cinq prières quotidiennes pour notre amélioration spirituelle. Si vous faites régulièrement les cinq prières quotidiennes de manière appropriée et les faites à temps – le Saint Coran affirme que les prières doivent être offertes aux heures prescrites – alors, d’une certaine manière, vous vous êtes couvert [spirituellement]. Allah Le Tout-Puissant déclare que la « Salat » protège des immoralités et empêche de les commettre. Il protège contre les mauvaises actions. Par conséquent, quand nous observons la « Salat » nous sommes protégés des maux qui prévalent dans la société. Lorsque vous vous en préservez, votre croissance spirituelle se poursuivra naturellement. C’est un principe de base pour les études mais aussi pour la vie séculière. En plus de remplir cette obligation, il faut également agir selon les enseignements du Saint Coran. Allah Le Tout-Puissant déclare que chacun doit remplir ses devoirs. Ceci s’accomplit avant tout par les prières, en L’adorant et en accomplissant Ses commandements. Ensuite, il faut aussi respecter les droits de l’humanité. En fait, il est indiqué à certains endroits que dans certaines circonstances remplir ses devoirs envers l’humanité est encore plus grand que remplir ses devoirs envers Allah Le Tout-Puissant. Par conséquent, lorsque l’on respecte les droits de l’humanité en faisant de la charité et prenant soin des gens et de leurs sentiments ; de plus, au lieu de leur causer du tort, l’on cherche à leur apporter un bénéfice, cela est aussi un autre aspect de l’amélioration de sa croissance spirituelle. Si on remplit tous ces aspects, on sera protégé de Satan. Quand on est protégé de Satan, alors en ce qui concerne nos efforts mondains, par exemple dans le cas des étudiants, ils doivent étudier, y consacrer du temps et convenablement. De même, ceux qui travaillent doivent le faire le plus diligemment possible et travailler avec honnêteté. Ceci est également important. Quand on fait cela, ce sera aussi un moyen d’atteindre les bénédictions d’Allah Le Tout-Puissant. Un homme d’affaires doit également faire de même. Le Messie Promis (as) a déclaré qu’une personne, soit-elle un homme d’affaires ou un employé, doit travailler au meilleure de sa capacité. C’est aussi un commandement de l’Islam. De cette façon, l’on est également capable de s’améliorer d’un point de vue mondain. Mais alors, comment peut-on se protéger des désirs lubriques et diverses autres formes de désirs mondains ? Comme je l’ai mentionné plus tôt, le Saint Coran déclare : « La prière protège assurément de l’indécence. » C’est-à-dire que la « Salat » protège de l’immoralité. Par conséquent, si on observe les prières comme il se doit naturellement on s’abstiendra de tels actes pervers. Un croyant devrait vivre sa vie de cette manière. Un jour, quelqu’un demanda au Messie Promis (as) ce qu’il devait faire et de quoi il devrait s’abstenir pour améliorer sa condition. Le Messie Promis (as) répondit : « Craignez Allah et ensuite faites ce que vous voulez. » Celui qui craint Allah ne pourra jamais commettre de mauvaises actions. Allah Le Tout-Puissant veille sur tout le monde. Quand quelqu’un est complètement immergé dans le mal, il est ruiné. Par conséquent, veillez toujours à avoir la crainte de Dieu Le Tout-Puissant et ayez une foi ferme en Lui. Il faut avoir la foi ferme qu’Allah Le Tout-Puissant surveille chacune de nos actions. Il y a caméras de vidéosurveillance installées ici, mais vous ne serez enregistré que si vous vous présentez devant eux, cependant, la caméra de vidéosurveillance d’Allah Le Tout-Puissant nous surveille en permanence. Il ne se contente pas de nous observer mais sait aussi ce qu’il y a dans nos cœurs et ce que nous pensons dans notre esprit. Par conséquent, si l’on adopte cet état d’esprit, alors on deviendra naturellement pieux et l’on s’abstiendra des mauvaises pratiques et de toutes les diverses attractions de ce monde, par exemple la pornographie ou les contenus immoraux sur les réseaux sociaux, Internet et la télévision, etc. Vous en resterez protégé. D’accord ? Oui, « JazakAllah ». Ma question est la suivante : existe-t-il des principes directeurs à la lumière des enseignements islamiques quand on fait des recherches sur l’intelligence artificielle ? Quel rôle l’intelligence artificielle devrait-elle et ne devrait-elle pas jouer ? Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ? L’intelligence artificielle consiste à fournir des informations sur un domaine [d’études] particulier. Par exemple, s’il s’agit d’une langue alors vous y insérerez tous les mots de cette langue et vous pourrez ensuite rechercher le mot le plus approprié que vous pouvez utiliser. Si vous souhaitez utiliser [l’intelligence artificielle] dans le domaine de la médecine alors vous alimenterez toutes les recherches médicales qui ont été menées dans le monde jusqu’à présent, incluant à la fois les aspects positifs d’une chose et ses aspects négatifs. Si vous souhaitez faire la même chose dans un autre domaine de recherche, alors vous y insérerez de la même manière toutes les informations pertinentes et le programme d’intelligence artificielle consolidera toutes les informations et lorsque vous posez des questions sur un aspect lié à ce domaine, il vous répondra avec les pours et les contres, ainsi que les avantages et les inconvénients. Si par exemple vous lui demandez d’écrire un article sur un sujet particulier lui indiquez de souligner les aspects négatifs de cette recherche particulière, alors l’intelligence artificielle produira un article entier contenant tous les aspects négatifs s’y rapportant et vous ne rencontrerez rien d’autre que de la frustration. Si vous lui demandez d’écrire un article sur les points positifs de cette même recherche, alors l’intelligence artificielle produira un article positif sur exactement le même sujet. C’est comme cela que ça marche, non ? Oui c’est correct. De même, il existe des mots en ourdou, en anglais, en arabe ou dans toute autre langue d’ailleurs, vous pouvez effectuer une recherche pour trouver des mots appropriés dans une langue particulière que les gens utilisent. Nous devons donc en examiner l’utilisation positive et comment nous pouvons en tirer profit. L’intelligence artificielle est essentiellement un référentiel qui rassemble toutes les recherches que l’homme a effectuées jusqu’à présent en un seul endroit. Et quand vous lui demandez de rechercher quelque chose, elle reproduit les informations qu’il a déjà stockées. L’intelligence artificielle n’a pas une plus grande intelligence que vous. Il ne dispose pas d’un esprit propre qu’il puisse utiliser de manière indépendante. Son intelligence est constituée de tout ce que vous y avez introduit, mais au lieu de l’intelligence d’une seule personne, il a rassemblé l’intelligence d’une centaine d’esprits. En d’autres termes, cela revient à dire à cette seule personne que leur intelligence est limitée à tel ou tel degré mais les 99 autres esprits disent ceci et cela. C’est donc un aspect bénéfique, mais si on en abuse, cela les égarera et s’ils l’utilisent correctement, il les guidera correctement. L’équipe du site alislam a également commencé à travailler avec l’intelligence artificielle et je leur ai dit qu’ils devaient s’assurer qu’il y avait une protection adéquate afin de ne permettre aucun type d’accès permettant à quelqu’un de déformer complètement un sujet. L’intelligence artificielle doit être programmée de manière à ce que lorsqu’il détecte une telle chose, il doit le verrouiller immédiatement. Cela peut aussi être fait, non ? Oui. Vous pouvez le programmer de manière à ce que seul le contenu dont vous avez besoin apparaisse. Par conséquent, vous devez en adopter les aspects bénéfiques. Toute chose a ses avantages et ses inconvénients. Si vous souhaitez en tirer un bénéfice, alors il vous sera utile et améliorer votre vie mais si vous n’avez aucune restriction alors elle vous égarera et vous éloignera de la foi. Vous pouvez effectuer des recherches avec l’intelligence artificielle sur les aspects négatifs de la religion. Par la suite, elle vous montrera tous les aspects négatifs que les athées du monde entier utilisent. Si vous faites des recherches sur le non croyance en Dieu, alors tout le matériel des athées vous sera proposé. Cependant, si vous deviez rechercher ce que tous les érudits religieux ont dit sur l’existence de Dieu Le Tout-Puissant et sur l’enseignement de notre communauté – parce qu’une grande partie de la littérature de notre « Jama’at » y est également stockée – alors elle vous affichera tous les arguments et points positifs à ce sujet. Par conséquent, vous devez apprendre à l’utiliser de la meilleure manière possible, mais si vous en abusez, ce serait une erreur. Toute chose a ses bons et ses mauvais côtés. Allah Le Tout-Puissant a doté les humains d’intelligence et l’intelligence artificielle ne lui est pas supérieure. Allah Le Tout-Puissant a déclaré que les humains sont le meilleur de la création et sont les êtres supérieurs, vous devez donc maintenir votre supériorité et cela en utilisant les facultés de votre esprit. Jugez par vous-mêmes de ce qui est bien et de ce qui est mal. Si l’intelligence artificielle affirme qu’une telle chose est bonne et pourtant cette dernière est remplie de défauts alors il faut utiliser sa propre intelligence. Vous devez dire que puisque vous n’êtes pas convaincu, il faut mettre en valeur les aspects positifs de telle ou telle chose et l’intelligence artificielle n’aurait d’autre choix que d’en montrer les aspects positifs. C’est comme cela que ça marche, n’est-ce pas ? Oui, cher Calife. Qu’est-ce que cher Calife aime le plus chez la « Khuddam-ul-Ahmadiyya » d’Allemagne et quel est le désir sincère du Calife concernant les « Khuddam » en Allemagne ? Quel est mon désir ? Tout à l’heure, un jeune a posé une question et je lui ai dit d’établir une relation avec Allah Le Tout-Puissant. C’est la même chose pour la « Khuddam-ul-Ahmadiyya » d’Allemagne, du Royaume-Uni, des États-Unis, du Canada, de la Hollande, de la Belgique, de France, [partout] en Afrique, au Ghana, au Nigeria, au Mali, en Indonésie. C’est ce que l’on attend des « Khuddam » à travers le monde. Il vient de réciter un poème, avez-vous compris le texte ? C’est ce que j’attends de vous, d’accord ? Oui. Le Calife met continuellement en garde contre une guerre mondiale et aujourd’hui, nous sommes au plus près de la destruction. Quand la guerre prendra fin, qu’est-ce que l’on attend de nous comme « Khuddam » et comme universitaires pour que nous puissions préparer l’après-guerre ? Il est fort possible que tous les modes de communication soient supprimés. Comment pourrons-nous transmettre les conseils du cinquième Calife (aba) au peuple ? En termes de guidance, Allah Le Tout-Puissant nous indiquera comment le faire. Le monde ne sera pas complètement détruit. Peu importe l’ampleur des destructions, il restera toujours une région où les communications seront intactes et où les gens peuvent être contactés. Les satellites sont dans le ciel, vous pourrez donc atteindre les gens d’une manière ou d’une autre. C’est pourquoi il nous est rapporté de posséder des batteries solaires, des systèmes [d’énergie] solaires ou des gadgets solaires. En cas de coupure d’électricité, vous pouvez recharger [les appareils électroménagers]. Aujourd’hui, il existe même des batteries solaires pour recharger les téléphones portables, n’est-ce pas ? Grâce à cela, on peut recevoir des conseils. Quant aux présidents nationaux de chaque pays, chacun d’entre eux devrait avoir un téléphone satellite dans chaque pays, afin que les présidents nationaux puissent rester en contact avec le siège. Parce que si la communication via les téléphones portables tombe en panne, ils peuvent rester en contact via les téléphones satellites. Si vous disposez de charges solaires, vous pouvez obtenir la MTA à la télévision. Allah Le Tout-Puissant créera les moyens. Quant aux destructions causées par la guerre, le Messie Promis (as) n’a pas écrit que le monde entier sera détruit ou que la majorité du monde sera détruite. Il a écrit qu’il y aurait une destruction à grande échelle ; de nombreuses régions du monde seront touchées. Cela ne veut pas dire que le monde entier sera touché. Les mots utilisés par le Messie Promis (as) dans la prophétie est que de nombreuses régions seront touchées. Cela signifie qu’il y aura des parties dans chaque pays qui demeureront intactes. La communication pourra être établie dans ces régions. Et il sera ainsi pour une durée limitée, après quoi la communication pourra être rétablie. Deux bombes atomiques ont été larguées au Japon, à Hiroshima et à Nagasaki, n’est-ce pas ? Les gens là-bas sont morts, mais les gens des environs, peu de temps après, ont réussi à rétablir le contact et ils ont même reconstruit ces villes. Donc, si les lignes de communication sont coupées pendant un moment, la « Khuddam-ul-Ahmadiyya » et la « Jama’at » devraient élaborer des plans de manière à identifier les régions clés ou stratégiques que les ennemis cibleraient et détruiraient pour sûr en cas de guerre, et comment nous devons rester en contact avec les Ahmadis vivant dans ces régions. C’est ainsi que vous devriez procéder pour établir des plans. Quant aux autres instructions, l’état-major émettra les directives générales, puis la « Jama’at » et les organisations auxiliaires « Ansar », « Lajna » et « Khuddam » pourront le transmettre à leurs populations respectives. Quant à ce que nous devrions dire aux gens de ce monde, je répète que vous devriez leur dire à partir de maintenant : « Il y a un Dieu, venez à Lui, obéissez Ses commandements, remplissez Ses droits, adorez-Le, remplissez les droits de l’humanité. » Allah Le Tout-Puissant ne détruit pas les nations à cause de leur religion ou du manque de religion. Cela arrive lorsque les gens deviennent moralement en faillite, quand les gens deviennent profondément corrompus. C’est alors qu’Allah Le Tout-Puissant fait descendre Son châtiment. Pour cette raison, dites-leur que nous devons respecter les droits de l’humanité et rester à l’écart du mal et de l’immoralité toujours croissants de ce monde. Dites-leur que nous vous disons cela aujourd’hui et la catastrophe qui résultera de la guerre est quelque chose que nous ne pouvons même pas comprendre. Le peuple allemand comprend le niveau de destruction et qu’un certain nombre de personnes mourront et qui sait ce qui se passera d’autre. Mais le gouvernement est déterminé à soutenir Israël à tel point qu’ils ne sont pas prêts à écouter quoi que ce soit. Seul Allah sait quels sont leurs intérêts. Mais le fait est qu’ils ne sont pas prêts à écouter quoi que ce soit. Mais vous devriez avertir le peuple d’avance, afin que lorsque cette [guerre] éclatera, l’attention des gens se tournera vers vous et se tournera vers Dieu et vous aurez l’occasion de faire passer le message. D’accord ? Oui, « JazakAllah ». Ma question est que si nous devons vivre une période difficile au cours des études ou de la vie en général, alors que devons-nous faire ? N’abandonnez pas. Renforcez votre détermination, priez Allah Le Tout-Puissant pour qu’Il vous permette de traverser cette période difficile. Tournez une plus grande attention vers l’adoration, augmentez la récitation de l’« Istighfar » [demander le pardon], récitez « Durood » [en invoquant les salutations sur le Saint Prophète (pssl)] afin qu’Allah Le Tout-Puissant vous permette de traverser les moments difficiles. Soyez un homme – soyez courageux et tout ira bien. Si vous cédez à la peur, vous serez fini. Un croyant ne devrait jamais abandonner sa détermination. D’accord ? Oui, « JazakAllah ». Compte tenu des difficultés actuelles, de nombreux étudiants souhaitent savoir qu’après avoir terminé leurs études, quelle est la meilleure façon de procéder pour trouver un emploi convenable et béni ? Il est humblement demandé à notre bien-aimé Imam de nous guider sur la mentalité avec laquelle nous devrions soumettre nos candidatures. La question est qu’une fois vos études terminées, vous allez rechercher un emploi dans le domaine concerné. L’économie mondiale subit un impact si négatif qu’il viendra un moment – même dans l’économie allemande actuelle – qui est relativement meilleure, mais, leurs industries s’affaiblissent. Leur arsenal et leur commerce d’armes et de munitions va à Israël dix fois plus qu’auparavant. Ils reçoivent de l’argent grâce à quoi leur économie est quelque peu stable. Bien qu’il ne soit pas vraiment stable, il survit dans une certaine mesure. Lorsque la guerre entre Israël et le Hamas prendra fin, ou que la guerre en Ukraine prendra fin, alors son économie sera soudainement à l’arrêt. Dans ce cas, vous ne pourrez de toute façon pas trouver d’emploi. Vous devrez chercher de nouvelles façons de trouver un emploi. Les gens feront des investissements et créeront de nouvelles entreprises et ils ne recruteront que les postes dont ils ont besoin. Beaucoup de leurs salariés – ouvriers ou professionnels – seront licenciés et ils ne pourront trouver aucun emploi. À ce moment-là, vous devrez trouver le travail que vous pourrez pour votre subsistance. Par exemple, parmi les gens qui viennent du Pakistan, certains peuvent être avocats, ingénieurs et avoir d’autres professions, et jusqu’à ce qu’ils parviennent à trouver un emploi ici, ils effectuent un travail manuel. Il y a quelques jours, j’ai rencontré quelqu’un qui avait terminé sa maîtrise en informatique. Quand je lui ai demandé ce qu’il faisait il m’a répondu qu’il effectuait un travail manuel avec un entrepreneur. Il travaille dans le bâtiment malgré le fait qu’il ait une maîtrise. Dans de telles circonstances, vous devrez faire ce genre de choses pour au moins gagner votre vie. Tant que l’économie mondiale ne s’améliore pas, c’est ce que vous devrez faire.

Cependant, il ne faut pas abandonner ses études en pensant que vous devrez éventuellement faire un travail manuel, et que cela ne sert donc à rien d’étudier – cette mentalité est également erronée. Espérez le meilleur d’Allah Le Tout-Puissant, priez pour qu’Allah Le Tout-Puissant crée de meilleures circonstances et que de telles situations ne se produisent même pas. Si jamais vous devez faire face à une difficulté, alors comme je lui ai dit, soyez courageux. D’accord ? En tant qu’étudiants, en plus de prier pour les Palestiniens et écrire des lettres à nos dirigeants gouvernementaux, que pouvons-nous faire d’autre ? Avons-nous la permission de participer à des manifestations ? S’il s’agit d’une manifestation pacifique au cours de laquelle il n’y aura aucun dommage, même aux biens nationaux ou aux installations gouvernementales, et que vous ne brûlerez pas de pneus, ne lapiderez pas la police, ni ne lancerez de cocktails Molotov ou de bouteilles, alors il est permis de protester dans cette mesure. Cela démontrera combien de force vous avez. Ici au Royaume-Uni, des manifestations pacifiques ont eu lieu en faveur des Palestiniens. et les Ahmadis y ont participé ; il n’y a aucun mal à cela. Cependant, vous ne devez pas causer de dommages ou de vandalisme, parce que c’est une erreur de le faire. Restent maintenant les questions de prière. Parallèlement à la prière, j’ai déclaré qu’il y a des organisations caritatives qui fournissent de l’aide là-bas [en Palestine], parmi lesquels Humanity First UK. Grâce à eux et à d’autres organisations caritatives qui ont accès à cette zone, vous pouvez essayer d’envoyer de la nourriture, de l’eau et des vêtements afin qu’ils puissent s’habiller et assouvir leur faim. Nous devrions nous efforcer de le faire car cela fait partie de la compassion humaine. Par la suite, vous devrez prier pour que cette aide leur parvienne et qu’Allah Le Tout-Puissant améliore rapidement leur situation. Soyez également conscient de toutes les autres choses que j’ai dites. J’avais demandé de prier pour eux, mais j’avais également donné des instructions pour leur apporter une aide financière et des secours. Nous ne pouvons pas mener une guerre ; Ce n’est pas comme si une armée musulmane s’était rassemblée, ou que les 54 pays musulmans se sont unis pour combattre. Dans un tel cas, les Ahmadis sont alors autorisés à rejoindre l’armée de leurs pays respectifs et combattre. Cependant, ce n’est pas le cas. Les musulmans sont divisés. Les musulmans tuent d’autres musulmans. L’Irak vient d’attaquer la Syrie et les musulmans du Soudan s’entretuent. Les circonstances en Éthiopie sont également similaires, et même au Pakistan, les musulmans se battent entre eux et nous persécutent également. Il est impossible pour les musulmans de s’unir dans de telles circonstances. C’est pour cette raison que, dans les circonstances actuelles, vous devez faire ce que vous pouvez pour leur fournir de la nourriture et des vêtements, et priez également pour eux. Priez pour que cette guerre se termine bientôt et que les musulmans s’unissent pour devenir forts. Même si les musulmans ne mènent pas de guerre, s’ils annoncent aujourd’hui qu’ils ne font qu’un, personne ne viendra se présenter devant eux. En conséquence, tout deviendra meilleur. Cependant, nous ne trouvons que des divisions en Iran, à Bahreïn, en Syrie, en Irak, au Qatar, en Arabie Saoudite, en Indonésie, en Malaisie, au Pakistan, etc. Comment vont-ils s’unir ? Ma question est la suivante : à la lumière des circonstances actuelles, comment pouvons-nous, en tant qu’étudiants, servir au mieux la communauté ? Dites-le à vos camarades étudiants qui étudient dans les universités que les gens s’éloignent de la religion, les gens penchent vers l’athéisme, les gens oublient Dieu – en fait, ils s’opposent à Lui – les gens sont plus matérialistes, les gens sont engloutis dans le péché et la dépravation morale, et de tels péchés sont devenus répandus chez eux et pour lesquels des nations entières ont été punies par Allah Le Tout-Puissant dans le passé. Dites au peuple de se prémunir contre ces vices. C’est la seule façon de préserver votre communauté d’étudiants du péché. Faites des efforts en ce sens autant que possible afin que les gens viennent vers Allah Le Tout-Puissant, ou à tout le moins, s’abstenir de pécher. C’est le seul chemin vers leur salut, sinon il n’y a pas d’autre chemin. [S’ils n’y prêtent pas attention], soit le châtiment d’Allah Le Tout-Puissant descendra ou ces guerres feront des ravages. Pour cette raison, prévenez-les. Alors que la rencontre touchait à sa fin, le Calife s’est addressé aux « Khuddam » et s’est renseigné sur leurs études. Combien y a-t-il d’étudiants universitaires ici ? « MashAllah » la majorité d’entre eux vont à l’université. Combien étudient en doctorat ? C’est vous qui faites un doctorat ? Quel est votre sujet ? J’étudie le Génie Civil mais je suis encore en licence. . . Quel est votre sujet de recherche ? J’ai écrit des plans de construction et de transport. Après la guerre mondiale, tout sera détruit puis vous construirez les routes. « InshAllah. » À la fin de la rencontre, les « Khuddam » ont eu l’honneur de prendre des photos avec le Calife. Le lendemain, un groupe composé de 19 « Khuddam » du Queens, à New York ont eu l’occasion de rencontrer le Calife à Islamabad. Tout au long de la rencontre, le Calife a donné des conseils individuels aux « Khuddam ». concernant leur vie personnelle, leurs études et leurs fonctions au sein de la Majlis « Khuddam-ul-Ahmadiyya ». Pendant la rencontre, tous les « Khuddam » ont eu l’occasion de s’entretenir avec le Calife. D’où venez-vous ? Du Bronx, New York. Êtes-vous né en Amérique ? Non, je suis né au Ghana. Dans quelle partie du Ghana ? À Takoradi. Takoradi. Oui, Monsieur. Vous êtes Fanté. Oui cher Calife. Que faites-vous là-bas ? Génie architectural. D’accord. Toute votre famille vit là-bas ? Mes parents et mon frère aîné vivent à New York. Êtes-vous marié ? Pas encore. Pas encore. Quel âge avez-vous ? 27. 27. Maintenant, à cet âge, vous devriez vous marier. Oui, cher Calife. C’est en préparation, « InshAllah ». Vous essayez de trouver quelqu’un des États-Unis ou du Ghana ? N’importe où me convient. Vous n’avez pas de choix particulier ? Non. Cher Calife, j’étudie toujours en dernière année de lycée en Amérique. En 12e année ? Oui, cher Calife. Alors, qu’allez-vous faire après ? Cher Calife, j’ai l’intention d’aller à la « Jamia » « InshAllah ». Vous comptez aller à la « Jamia » ? Le gouvernement canadien a annulé le quota [pour les étudiants américains]. Oui, cher Calife. C’est pour cette raison que je voulais vous parler et demander des prières. Maintenant, il n’y a plus d’autre choix que d’aller à la « Jamia » du Ghana. Oui cher Calife, si vous le dites, j’y vais. Vraiment ? Pouvez-vous y résister au paludisme ? Si vous n’avez pas peur des moustiques ou des mouches, ce n’est pas grave. Vous pouvez y aller. Même ici au Royaume-Uni, l’entrée n’est pas autorisée, et le gouvernement canadien a également interdit les étrangers. Je leur ai demandé d’héberger au moins les Américains. Si la permission est donnée, alors tout va bien. Sinon, étudiez quelques années au Ghana, puis émigrez [au Canada] car il a interdit les étrangers pendant un ou deux ans. Oui, cher Calife. Pendant la rencontre, le Calife a expliqué au « Motamid Majlis » du « Qiadat » du Queens ce qu’il attendait d’un « Qiadat » véritablement actif. Je considère un « Qiadat » comme actif lorsque tous font régulièrement leurs cinq prières quotidiennes… S’ils font cinq prières à la mosquée, alors ils sont actifs. S’ils accomplissent même trois prières quotidiennes à la mosquée, ils peuvent être considérés comme actifs, parce qu’ils ne peuvent pas venir parfois [pour les autres prières] à cause de leur travail ou pour toute autre raison. Ainsi, 75 % des gens devraient venir à la mosquée. Ils peuvent venir à la prière du « Fajr » et à la prière d’« Isha ». Si vous n’allez pas vous-mêmes à la prière du « Fajr », comment les autres viendront-ils ? À quelle distance habitez-vous de la mosquée ? Cher Calife, j’habite à 10 minutes de la mosquée. 10 minutes à pied ou 10 minutes en voiture ? [10 minutes] en voiture. D’accord. Vous devez emmener les membres de votre maison à la mosquée pour la prière du « Fajr ». Oui, « InshAllah ». De nos jours, la prière du « Fajr » devient plus difficile car les nuits raccourcissent. Oui. Le « Qaid » ou le Mohtamid ont-ils un contact personnel avec tout le monde ? Oui, le « Qaid » appelle constamment tous les « Khuddam », et quand le « Qaid » me le demande, je le fais aussi. Vous devriez visiter leurs maisons pour les rencontrer et rester en contact régulier avec eux. Oui. Ensuite, vous établirez un contact avec eux. Oui. Je m’appelle Tauseef Bajwa et je suis « Nazim Amoomi » local. Attribuez-vous les tâches [de sécurité] dans votre mosquée ? Oui. Les tâches sont-elles organisées régulièrement ? Tous les vendredis. Uniquement le vendredi, pas les autres jours ? Et pendant le Ramadan, tous les soirs pendant 30 nuits, nous avions de la sécurité. Il y a des gens qui ont la gâchette facile là-bas, en Amérique. Oui. Ils peuvent prendre une arme à la main et commencer à tirer sur tout le monde. Ils ne vont pas se dire qu’on est vendredi, donc je vais tirer. Ils peuvent venir à n’importe quelle prière et faire quelque chose. Oui. Il faut être très prudent. Oui. Soyez vigilant. Formez une équipe de 1 à 2 « Khuddam » à chaque prière qui restent là pour le devoir [de sécurité]. Que la paix soit avec vous, cher Calife. Je m’appelle Asad Bajwa, je suis le « Nazim Amoomi » régional. Que faites-vous [comme travail] ? J’ai un restaurant à New York. Vous avez votre propre restaurant ? Oui, cher Calife. Est-ce que ça marche bien ? Alhamdolillah cher Calife. Que faites-vous ? Nous faisons du poulet. D’accord, achetez-vous du poulet périmé ou frais ? Non, cher Calife. Je vous ai demandé des prières lorsque nous avons ouvert [le restaurant], « Alhamdolillah », il y a maintenant deux [chaînes], et il y a aussi un food truck. D’accord. Donc, les gens aiment ça. Oui, cher Calife « Alhamdolillah ». « MashAllah. » Avez-vous déjà invité les « Khuddam » à y manger ? Pour les « Khuddam », j’ai invité à un repas tous ceux qui faisaient du bénévolat pendant le Ramadan. D’accord. Il semble alors que leurs prières aient été acceptées en votre faveur. « Alhamdolillah » cher Calife. Ma question est la suivante : quand une personne sait-elle si une demande en mariage est bonne pour elle ou non ? Y a-t-il une sorte de prière ? Écoutez, personne n’est si saint qu’Allah Le Tout-Puissant leur révèle directement d’épouser telle ou telle personne. Oui. Allah ne le dit pas non plus à tout le monde, il existe bien sûr des cas très rares. Donc, la vraie chose est que vous priiez. La prière « d’Istikharah » signifie que vous devez prier pour que si cette proposition est bonne pour vous aux yeux d’Allah Le Tout-Puissant, alors Il devrait y créer de la facilité. Et si ce n’est pas bon pour vous, alors Il devrait créer des obstacles. Oui. C’est donc cela « l’Istikharah », c’est-à-dire demander le bien à Allah. Oui. Si c’est la volonté d’Allah, que cela se produise de la meilleure manière, et si ce n’est pas le cas, alors cela s’arrête. Oui. Et si votre cœur est content après avoir prié. Et si le cœur vous dit d’avancer, alors faites le mariage. Alors, n’y réfléchissez pas trop. Oui. Vous devrez également remplir le droit dû à vos obligations. Par conséquent, évaluez votre propre condition : « quelle est ma condition spirituelle ? » Oui. Et vous devez déterminer concernant votre conjoint potentiel si sa condition spirituelle est bonne ou non et si elle a une relation avec la « Jama’at » ou pas ? Oui. Ne recherchez pas uniquement les bons attributs chez la fille. Cherchez également les bons attributs en vous et les mauvais traits en vous. Puis prenez une décision. Oui. Ne cherchez pas la perfection, personne n’est parfait. Oui. Il y a des faiblesses et des défauts chez chacun. C’est pourquoi vous devriez prier, et si vous êtes satisfait, alors faites-le. Tels sont les critères. Oui, « JazakAllah ». Pendant la rencontre, un « Khadim » a demandé au Calife comment une personne pouvait savoir si son repentir a été accepté par Allah Le Tout-Puissant. Si vous avez réalisé quels étaient vos défauts, quels étaient vos péchés ou dans quel but demandiez-vous à Allah Le Tout-Puissant de vous protéger de cela et que vous l’avez délaissé, cela veut dire que votre repentir a été accepté si vous ne le répétez pas encore et pour cela, vous chercherez continuellement le pardon. Si vous le répétez, cela signifie que votre repentir n’a pas été accepté et vous avez encore quelques lacunes et essayez de les supprimer. La meilleure façon d’acquérir de la force contre Satan est de rechercher continuellement le pardon. « Je demande le pardon de mes péchés auprès Allah qui est mon Seigneur et je me repens auprès de Lui » et comprenez-en le sens, ne le répétez pas simplement pour la forme et si Allah Le Tout-Puissant a accepté vos autres prières et vous avez complètement abandonné toutes ces mauvaises choses cela signifie que votre repentir a été accepté. À la fin de la rencontre, les « Khuddam » ont eu la chance de recevoir des stylos en cadeau du Calife. après quoi ils ont eu l’occasion de prendre une photo avec le Calife. Venez ici un par un [et prenez un stylo]. Oui venez. Que la paix soit avec vous. C’étaient là les moments forts des rencontres qui ont eu lieu le week-end dernier. Nous terminons maintenant par notre dernière rubrique : le résumé du sermon du vendredi. Dans le sermon du vendredi d’aujourd’hui, le Calife (qu’Allah soit son Soutien) a parlé de l’expédition de Hamra al-Asad. Le Calife (aba) a relaté la condition des compagnons après la bataille d’Uhud et comment malgré leurs blessures, ils étaient prêts à se battre à nouveau à l’appel du Saint Prophète (pssl). Durant la bataille d’Uhud, certains compagnons furent grièvement blessés. Mais malgré cela, ils firent preuve d’un courage extraordinaire. en réponse au commandement du Saint Prophète (pssl). À ce propos, il est écrit que dès que le Saint Prophète (pssl) émit cet ordre, les Compagnons loyaux et dévoués, qui étaient encore en train de soigner leurs blessures, prirent leurs armes, et répondirent immédiatement à l’appel et partirent. Hadhrat Usaid bin Huzair (ra) avait subi 9 blessures. Il était sur le point d’appliquer une pommade sur ses blessures lorsqu’il entendit cette instruction. Il n’attendit même pas pour appliquer la pommade et partit aussitôt. Il y avait 40 compagnons parmi les Banu Salama qui avaient été blessés et ils partirent également immédiatement. En les voyant démontrer leur obéissance même dans de telles conditions, le Saint Prophète (pssl) pria pour leur pardon et déclara : « Ô Allah ! Accorde aux Banu Salama Ta Miséricorde. Tufail bin Nauman subit 13 blessures, Khirash bin Simha subit 10 blessures, Ka’b bin Malik reçut plus de 10 blessures et Qutbah bin Amir reçut 9 blessures. Mais malgré cela, les musulmans coururent vers leurs armes et n’attendirent même pas pour appliquer une pommade sur leurs blessures.