MKAF

10 Mars 1899

Courage et haute résolution,

Lors de sa promenade matinale, le Messie promis (as) a déclaré : « Il ne faut pas perdre espoir. La détermination est également une qualité morale élevée et un croyant se caractérise par une grande détermination. Il faut toujours être prêt à servir et soutenir la Foi, et ne jamais faire preuve de lâcheté. Car la lâcheté est la marque de l’hypocrite. Un croyant est vaillant et courageux, mais le courage n’implique pas qu’il n’ait pas le sens des opportunités. Toute action entreprise sans tenir dûment compte des circonstances du moment est imprudente. Un croyant est libre de toute hâte. Plutôt, il reste prêt à servir la Foi avec une immense sagacité et patience, et n’est jamais lâche.Parfois, une personne agit d’une manière qui déplaît à Dieu le Tout-Puissant et suscite ainsi Son indignation. Par exemple, si une personne repousse un mendiant, il s’agit d’un comportement dur qui suscite le mécontentement de Dieu Tout-Puissant. Il se retrouvera privé de la possibilité de donner quelque chose au mendiant. Cependant, si une personne agit d’une manière douce et noble, et même si elle donne un verre d’eau au mendiant, cela entraînera la suppression de l’occlusion spirituelle du cœur.


Demander pardon à Allah : le remède contre la contraction spirituelle, 

L’homme subit un état d’occlusion spirituelle (qabz) et d’ouverture spirituelle (bast). Dans l’état d’ouverture spirituelle, le plaisir et la satisfaction de l’adoration augmentent, le cœur s’ouvre, l’inclination vers Dieu augmente et la chaleur et le réconfort découlent de la prière. Cependant, à certaines occasions, l’homme éprouve un état dans lequel cette passion et cet empressement se perdent et le cœur se serre. Lorsque cet état d’esprit survient, il faut implorer abondamment le pardon d’Allah, invoquer abondamment les salutations sur le Saint Prophète (pssl) et accomplir la prière encore et encore. C’est la seule façon de mettre fin à l’état d’occlusion spirituelle du cœur.


La vraie connaissance, 

Par connaissance, j’entends pas la logique ou la philosophie ; en fait, la vraie connaissance est uniquement celle que Dieu Tout-Puissant accorde par sa grâce. Une telle connaissance est un moyen de développer une compréhension plus profonde d’Allah le Très-Haut et de développer une crainte de Dieu dans le cœur. À cet égard, Allah Tout-Puissant déclare dans le Saint Coran : « Parmi Ses serviteurs, seuls ceux qui possèdent de la connaissance craignent Allah ». Si la connaissance ne fait pas accroître chez l’homme la crainte de Dieu, alors souvenez-vous que cette connaissance n’est pas de celles qui peuvent le faire progresser dans la connaissance du Divin.